Bienvenue sur le site du Syndicat Départemental de l'Eau de l'Orne (61)

Vous ne possédez pas le plugin Flash permettant de lire cette animation. Vous pouvez le télécharger en cliquant sur le lien ci-dessous :

Get Adobe Flash player

Structure unique en France par sa mission et son organisation, le Syndicat Départemental de l’Eau de l’Orne (S.D.E.) a été institué par arrêté préfectoral en 1994. Il est présidé par M. Christophe de Balorre, Président du Conseil Départemental de l’Orne.

Associant le Conseil Départemental et quasiment l’ensemble des collectivités, communes ou établissements publics de coopération intercommunale (E.P.C.I.) qui distribuent de l’eau dans le département (58 collectivités distributrices sont adhérentes sur un total de 60, représentant plus de 99% de la population), le Syndicat Départemental de l’Eau c’est d’abord des compétences en matière de gestion des ressources en eau potable (recherche, création de points de prélèvements d’eau brute, dossier d’établissement des périmètres de protection, etc). C’est ensuite une assistance (conduite d’opération voire maîtrise d’ouvrage déléguée) et c’est enfin une source d’informations et de coordinations (élaboration d’indicateurs techniques, financiers et autres).

Le mot du Président

Le S.D.E en quelques chiffres

Via ses adhérents, le S.D.E. de l’Orne c’est :

– 148 377 abonnés ;
– 17 millions de mètres cubes livrés ;
– 115 usines de traitement d’eau ;
– 147 captages d’eau ;
– 394 réservoirs de stockage ;
– 10 000 km de réseaux avec un rendement d’environ 80% ;
– un taux de desserte de près de 100% ;
– un prix de l’eau pour 120 m³ allant de 0,84 € à 3,04 € HT et hors redevances ;
– un prix moyen (pondéré) départemental de 1,77 € HT et hors redevance pour 120 m³.

Christophe de BALORRE
Président du S.D.E.

L’or bleu, une richesse à préserver

Le Syndicat Départemental de l’Eau, avec l’ensemble de ses adhérents – le département de l’Orne, les communes, les EPCI, les syndicats mixtes –  est le garant d’une bonne gestion des ressources en eau potable avec toutes les mesures qui lui sont associées : la recherche et la création de points de prélèvements d’eau brute, les périmètres de protection, les acquisitions d’immeubles et ouvrages de production, la conduite des opérations à toutes les étapes pour l’obtention d’une eau de qualité.

Dans nos usages, nos consommations, la transmission aux générations futures, l’eau est à la croisée de nombreux enjeux qui dépassent les frontières de l’Orne, « château d’eau » de l’ouest de la France, de par sa situation en tête de bassin. Cette caractéristique nous invite à agir tous ensemble avec la plus grande responsabilité.

L’eau est le premier de tous nos reflets. À commencer par nous-mêmes et celui de l’Orne au service de ses habitants.